KIVA le retour

Mémoires de Kiva 2011

 

Malgré une météo des plus aléatoires, le succès était au rendez-vous.

 

Si le début de l’année laissait craindre la sécheresse, il n’en était pas question fin de semaine dernière à Leschères pour la troisième édition de Mémoires de Kiva. Orages, vent violent, pluie et enfin un beau soleil, rien n’était épargné aux organisateurs de cette manifestation champêtre devenue un événement national en l’honneur de ce célèbre petit tracteur jurassien. Elles étaient là les Kiva, toutes pimpantes sur le pré, entourées d’autres merveilles de la mécanique agricoles de leurs âges ou plus anciennes, sous l’œil admiratif de la foule des visiteurs qui avait bravé les frimas pour venir les rencontrer. La météo changeante de ces deux journées de fête champêtre n’empêchait en rien les heureux possesseurs de ces petits tracteurs à trois roues jurassiens d’offrir au public de nombreuses démonstrations, labourage, fauchage, battage, affutage des barres de coupes, grain moulu, sciage de bois … et aussi promenades en remorques attelées derrières les Kiva.

Diversité et récompenses

Au milieu de toutes ces beautés restaurées avec grand soin et amour, les invités d’honneur de cette fin de semaine étaient eux aussi de beaux Jurassiens, une vingtaine de tracteurs Chauvins dont parlait avec science et connaissance Jérôme Gruet Masson en compagnie de William et Rémy Chauvin. Les célèbres Polymoteurs venus de Cinquétral et Longchaumois faisaient aussi sensation par leur conception et modernité pour l’époque de leur création. L’espace réservé à la vente de pièces et machines d’occasions ne désemplissait pas lui non plus, la Kiva est devenu un engin que nombre de personnes souhaitent posséder, non pas en décoration mais pour l’utiliser tant elle est polyvalente autour d’une propriété. Pour couronner ces deux jours d’exposition et démonstrations, trois exposants étaient récompensés par une coupe offerte par notre titre, parmi eux, le plus lointain, Michel Bach venu de Pontruel dans l’Aisne, présent à Leschères depuis la première édition. Après cette remise, les Trompes de chasse des Vertières de Lavans lui sonnaient les honneurs.

Camille Camp et son équipe pouvaient être satisfaits de cette troisième édition de « Mémoires de Kiva » qui confirmait, par la présence des centaines de visiteurs, le succès grandissant de cette manifestation.

 

 

S 1.JPG

 

Chez Camille elles sont des dizaines à attendre ce grand jour (Photo ASP Pierre Richard)

 

Date de dernière mise à jour : lundi, 25 Février 2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site